Étude de cas détaille :Sébastien

  • Âge : 27
  • Enfant : Aucun
  • Propriétaire : No
  • Revenu annuel : 45 000$
  • :

Sa situation

Sébastien est un professionnel de 27 ans dans sa première carrière, avec un BAC.

Sébastien s’occupe de rembourser 2 types de prêts, une marge de crédit étudiante et prêts étudiants, totalisant environ 15 000 $. Il loue actuellement un appartement et se préoccupe de la meilleure façon d’aller de l’avant.

Quelle est la meilleure option pour un professionnel célibataire de 27 ans? Acheter une propriété? Et si oui, de quel type? Continuer à être locataire et investir dans les marchés? Comment peut-il savoir quel est le meilleur choix quand il y a encore tant d’inconnues dans le futur?

Sébastien a une certaine flexibilité financière, mais en plus de son loyer, des prêts, il a des paiements de voiture et d’autres dépenses telles (nourriture, électricité, etc.). Une fois les dépenses réglées, il lui reste un petit supplément chaque mois.

retour au début

Premiers pas pour progresser

Comprendre vos dettes :

Avec toutes ces variables, comment savoir laquelle traiter en premier. Pour Sébastien, l’étape la plus importante était la compréhension et la maîtrise de sa dette. La clé réside dans un élément fondamental entre ses deux prêts étudiants. L’intérêt de la marge de crédit étudiante n’est pas déductible d’impôt. L’intérêt du prêt étudiant est déductible d’impôt. Tout de suite, nous pouvons prioriser le paiement de la marge de crédit en tant que priorité. Le prêt étudiant dispose d’une fenêtre de paiement de 10 ans et nous permet de mettre en place des modalités de paiement pour atteindre cet objectif tout en tirant parti des franchises d'impôt.

Une fois, son budget en place, nous sommes en mesure de nous attaquer à ses dettes, nous pouvons maintenant aller de l’avant avec une image claire pour une planification future. REMARQUE: Il n’est pas recommandé de regrouper vos prêts étudiants, cela éliminerait vos franchises d’impôt et augmenteraient également les intérêts ... méfiez-vous!

Voici quelques informations supplémentaires sur les prêts étudiants et les marges de crédit étudiant

retour au début

Définissez vos objectifs et votre budget

Que ce soit en travaillant vers un but fixe, ou pour maintenir de la flexibilité, il existe des solutions viables dans l’une ou l’autre direction

Une fois les dettes maitriser, nous pouvons calculer les dépenses en cours et prévoir les coûts uniques prévisibles et obtenir une image plus juste de ce qu’il reste à allouer aux objectifs futurs. Les gens ont généralement tendance à sous-estimer ces coûts accessoires - nous oublions les petites dépenses courantes. Être détailler et réaliste est essentiel pour réaliser un budget viable.

Sébastien n’est pas encore marié, et il est trop tôt dans sa relation pour le considérer dans sa planification financière. Pour cette raison, il a décidé qu’à court terme du moins, il souhaitait maintenir sa flexibilité financière, mais vise également à être prêt à déposer un acompte sur une maison au cours des prochaines années. Que peut-il faire?

La solution est de vivre comme si vous étiez propriétaire. Quel est le coût d’une propriété que vous pourriez acheter? Que pouvez-vous vous permettre maintenant? Dans le cas de Sébastien, il pourrait probablement payer un condo d'une valeur de 200 000 $. Ce nombre est déterminé par le montant du coût hypothécaire mensuel qu’il peut se permettre en fonction du montant mensuel disponible actuellement dans son budget.

Sébastien doit prendre le loyer qu’il paie actuellement, en déduire le coût hypothécaire prévu et investir la différence. Dans son cas, son paiement total en tant que propriétaire, comptabilisant l’hypothèque, la taxe foncière, la taxe scolaire, l’électricité, l’assurance, l'entretient, etc. serait d’environ 1 298 $ par mois. Son loyer et son électricité sont actuellement de 783,00 $ par mois. Cela signifie que, selon le plan «Vivre comme si vous étiez propriétaire», il devrait investir environ 515,00 $ par mois.

Ce 515,00 $ par mois ont été investis dans un REER, avec des remboursements d’impôt qu'il a investi dans un CELI.

retour au début

Trois ans plus tard

Comment va Sébastien?

Les choses vont très bien pour Sébastien! Maintenant âgé de 30 ans, il a été promu et gagne maintenant 50 000 $ par année, et sa relation s’est développée et il est maintenant fiancé.

Alors, qu’est-ce qui s’est passé avec les finances de Sébastien s’il a continué avec plan établi il y a trois ans?

Grâce au budget «Vivre comme si vous étiez propriétaire», Sébastien dispose maintenant de 25 696 $ investi dans des comptes REER et CELI. Se basant toujours sur son salaire initial d'il y a 3 ans (il fallait acheter une bague de fiançailles après tout).

Maintenant, enfin prêt à acheter une propriété, il est très bien placé pour le faire. En utilisant le régime d’accession à la propriété (RAP), il peut retirer les investissements REER sans taxe. Le retrait de l’argent du compte CELI n’a aucune conséquence, donc pas de problème. Alors qu’est-ce que cela signifie? Sébastien peut maintenant déposer un acompte de 10% sur un montant de 250 000 $ après seulement 3 ans. Ou, s’il choisit de ne pas acheter une maison, il a maintenant l’investissement REER et l’argent du CELI disponible pour investir comme bon lui semble. Même s’il n’achète jamais de maison, s’il suit le plan, en 20 ans, il aura plus de 250 000 $ d’investissements en supposant un rendement annuel minimal de 5%, basé sur son salaire et sa dette à l’âge de 27 ans. Chaque augmentation qu’il obtient à partir de ce moment est un surplus.

À partir de maintenant, que vous loue ou acheter une propriété, il existe de nombreuses options pour adroite votre patrimoine et les deux sont des choix sains financièrement.

retour au début